abstract

Résumé d’un texte scientifique, d’un article de revue, d’un mémoire de recherche ou d’une thèse

adaptation et validation transculturelle

L’adaptation et la validation transculturelle relèvent de la validation d’outils comme les échelles, les questionnaires ou les tests dans une autre langue et/ou une autre culture que la langue d’origine de l’outil.

Il s’agit dans un premier temps d’adapter la traduction originale à la langue de destination.

On ne traduit pas une échelle, mais on l’adapte.

Après l’adaptation dans la langue de destination, un protocole sera mis en place pour tester les qualités psychométriques du nouvel outil : fidélité, validité, structure factorielle, normes, etc.

Un article complet y sera bientôt consacré.

analyse de contenu

L’analyse de contenu est la phase d’une étude qualitative qui consiste à analyser le contenu des entretiens réalisés en regroupant les différentes idées évoquées ou mots utilisés. L’analyse de contenu permet notamment d’extraire les verbatims les plus significatifs.

analyse interprétative phénoménologique

L’analyse interprétative phénoménologique (IPA en anglais) est conçue comme une démarche de recherche qualitative relativement accessible et offrant une procédure assez détaillée (Smith, 1996 ; Smith, Flowers & Osborn, 1997). Cette démarche trouve son ancrage dans des courants conceptuels comme la phénoménologie et l’interactionisme symbolique. L’IPA est une approche de recherche qualitative qui étudie comment les personnes donnent sens à leurs expériences de vie et tente d’explorer et de donner sens aux significations subjectives des expériences des participants. Développée spécifiquement pour la psychologie, de nombreuses autres disciplines commencent à s’y intéresser.

analyse secondaire

L’analyse secondaire désigne l’analyse de données produites dans d’autres circonstances que celles du processus d’analyse, qu’il s’agisse de réexplorer ses propres données ou d’interroger celles recueillies par d’autres chercheurs avec souvent des hypothèses de départ différentes.

appel à communications

Call For Papers (CFP) en anglais, est une méthode académique pour rassembler des livres, articles de journaux ou présentations de conférences. L’appel à communications décrit les thématiques sur lesquelles doivent porter les contributions, il contient aussi les informations concernant les dates limites ainsi que les membres du comité qui vont évaluer les contributions.

attrition

L’attrition (dans les enquêtes longitudinales) est la perte d’individus de l’échantillon au cours du temps.

bras (d’essai)

Un bras (d’essai) est un groupe de participants qui reçoit les mêmes actes, ou aucun acte, conformément au protocole d’une étude randomisée et contrôlée. La plupart des essais randomisés comportent deux bras, mais certains peuvent en comporter trois voire davantage. Ce critère est déterminé avant le début de l’essai.

cadre théorique

Perspective théorique que l’on choisit au sein d’une revue de littérature afin de construire l’objet de la recherche en posant d’abord une question de recherche

CaMéRaDis

Forme d’un mémoire respectant la structure et le plan suivant : cadre théorique (revue de littérature), Méthode, Résultats, Discussion. Identique à IMReD et IMRaD

CAQDAS

Computer-Assisted Qualitative Data Analysis Software : logiciel d’aide à d’analyse de données qualitatives : ex. Nvivo, MaxQDA…

conflits d’intérêts

L’expression “conflit d’intérêts” désigne une situation avérée ou apparente dans laquelle un individu ou une organisation est soumise à des intérêts multiples du fait des fonctions ou des responsabilités occupées dans des institutions publiques, dans une entreprise, une association, une fondation, etc. Ces intérêts multiples peuvent entrer en opposition et corrompre les décisions ou la façon d’agir. (Définition Toupie.org)

échantillon

partie des sujets choisis parmi la population. On distingue un petit échantillon (< 30) d’un grand échantillon (> 30)

épistémologie

Étude critique des sciences et de la connaissance scientifique. Examine la relation entre la connaissance et le chercheur lors de la découverte.

essai randomisé contrôlé

Un essai randomisé contrôlé (ERC) (randomized controlled trial (RCT) en anglais) est un type d’étude scientifique utilisé en médecine, en psychologie et plus récemment en sciences sociales. C’est le gold standard, ou pour le dire en français, le mètre étalon, en ce qui concerne les essais cliniques.

Les ERC sont souvent utilisés pour tester l’efficacité de plusieurs approches thérapeutiques dans une population de patients. Ils peuvent aussi collecter des informations sur les effets secondaires des traitements.

Le terme “randomisé” est relatif au fait que les sujets sont aléatoirement répartis (tirage au sort…) alors que le terme “contrôlé” relève du fait de la présence d’un groupe “contrôle”.

étude interventionnelle

Dans une étude interventionnelle, les participants reçoivent un certain type d’intervention, comme un nouveau médicament ou une intervention psychosociale afin de l’évaluer. Dans le processus de développement des médicaments, ces derniers sont évalués par des études interventionnelles connues sous le nom d’essais cliniques.

Diverses méthodologies sont utilisées pour les essais cliniques, mais ils sont souvent randomisés (les participants sont affectés au hasard à différents bras de l’étude) et contrôlés (le médicament de l’étude est administré dans un bras et les résultats sont comparés à ceux d’un traitement alternatif ou d’un placebo administré dans un autre bras). Ces essais sont dits contrôlés randomisés, ou ECR.

hypothèse opérationnelle

L’hypothèse opérationnelle précise l’hypothèse générale. Elle se présente comme l’exemple concret d’application de l’hypothèse générale. Reprend le même schéma mais en précisant les variables et les comportements qui seront étudiés dans l’expérience. L’hypothèse opérationnelle consiste donc à prédire l’effet du ou des facteurs (variables indépendantes) manipulé(s) dans l’expérience sur le ou les indicateurs (variables dépendantes) du comportement étudié par le chercheur

IMRaD

Structure ou plan en 4 parties : Introduction (cadre théorique, revue de littérature), Méthodes, Résultats, Discussion. Dans le jargon de la rédaction, ce plan est connu sous son abréviation IMRaD (a pour and). Identique à CaMéRaDis et IMReD

IMReD

Structure ou plan d’un mémoire, d’une thèse ou d’un article en 4 parties : Introduction, Méthode, Résultats, Discussion. Identique à CaMéRaDis et à IMRaD.